Belgique, Luxembourg : 1/350 000 PDF

Au janvier 2017, 11 303 528 personnes précisément vivaient en Belgique. La plus petite commune du pays reste Belgique, Luxembourg : 1/350 000 PDF avec seulement 87 habitants. Luxembourg : 281 712, province la moins densément peuplée du royaume. Anvers, avec 1 781 904 personnes, la plus densément peuplée.


La CARTE MICHELIN BELGIQUE LUXEMBOURG 2014 couvre le réseau routier de Bruges à Luxembourg, en passant par Bruxelles, Anvers et Liège. Avec son ECHELLE 1/350 000 (1cm = 3,5 km), vous avez une VISION D’ENSEMBLE et une CARTOGRAPHIE PRECISE des axes routiers de ces 2 pays. Optimisez vos trajets avec l’INDEX DES LOCALITES et le TABLEAU DES DISTANCES et des TEMPS DE PARCOURS. Reportez-vous à la réglementation routière pour des déplacements en toute sécurité. Enfin, les PLANS DE VILLE de Luxembourg, Liège, Bruxelles et Anvers vous aideront à circuler facilement dans ces grandes agglomérations. Avec les cartes et atlas MICHELIN, trouvez bien plus que votre route !

La petite Communauté germanophone de Belgique bénéficie de son autonomie au sein de la Région wallonne. Les données démographiques sont rares, mais suffisantes pour se faire une idée de son évolution récente. La natalité jadis florissante dans les années 1950-1960 est aujourd’hui la plus basse parmi les quatre entités démographiques de Belgique. Il existe une similarité des comportements reproductifs au sein de régions culturellement proches. En l’occurrence, les données démographiques de la communauté germanophone de Belgique suivent de près l’évolution de l’Allemagne, à l’instar de l’Autriche et de la Suisse alémanique. Depuis 2000 et jusque 2010, la population de la Belgique connaît une croissance de plus en plus soutenue.

La Belgique connait une dénatalité plus importante en Flandre qu’ailleurs. En effet, en 25 ans, de 1980 à 2005, la Wallonie a connu une baisse de 1 179 naissances, contre 8 585 en Flandre. Cette hausse est essentiellement le fait de l’arrivée nombreux immigrés dans la ville. 2003-2004, on note une importante reprise de la natalité, surtout en Flandre et à Bruxelles, et ce sous l’influence d’une bonne santé économique du pays – avant tout en Flandre -, et surtout d’une immigration massive d’étrangers.