Bulletin de La Societe Archeologique Et Historique Du Limousin, Volumes 28-29 PDF

Depuis cet événement, la famille des Lusignan a rallié le camp capétien et s’est montrée hostile aux intérêts du roi Plantagenêt. Le 25 mai 1214, pour asseoir sa position bulletin de La Societe Archeologique Et Historique Du Limousin, Volumes 28-29 PDF Poitou et apaiser les Lusignan, Jean d’Angleterre passe un traité avec ces derniers. En 1219, à la mort de son père, Hugues X devient seigneur de Lusignan et comte de la Marche. Il n’est toujours pas marié et la jeune princesse anglaise : Jeanne réside toujours en terre poitevine, trop jeune encore pour prendre époux.


Isabelle, sa mère, est veuve depuis 1216. Hugues demande immédiatement à entrer en possession du douaire de sa femme. Henri III d’Angleterre lui donne donc les terres anglaises, normandes, et surtout les seigneuries de Saintes et de Niort. Le décès prématuré de Louis VIII en 1226 va bouleverser l’équilibre politique du royaume. Mécontents de la régence assurée par la reine Blanche de Castille, Hugues et Isabelle s’entourent de grands seigneurs tout aussi désireux qu’eux de voir grandir leur indépendance. En dépit de quelques ralliements à la royauté, les principaux chefs de la révolte ne désarmèrent pas pour autant.

Après la défection du comte de Champagne, Hugues de Lusignan et Pierre Mauclerc, à bout de ressources, acceptèrent une ultime rencontre et se rendirent à Vendôme. Isabelle de France, unique sœur de Louis IX, et sa fille Isabelle de Lusignan promise à Alphonse de Poitiers, frère cadet du roi. Hugues et Isabelle font partie des grands feudataires du royaume de France. Le beau-fils d’Hugues n’est autre que le roi d’Angleterre, Henri III Plantagenêt. Malgré les concessions faites par Blanche de Castille, le traité de Vendôme ne sera suivi que d’une simple trêve.

La soumission de Lusignan n’est qu’apparente. Ainsi, alors que la reine mère et son fils se dirigeaient vers Orléans, les barons rassemblés à Étampes, Dourdan et Melun, saisirent l’occasion pour leur tendre une embuscade du côté d’Étréchy. Toutefois, avertis par un envoyé du comte de Champagne Thibault, le complot échoua. Les alliances et les priorités politiques enterrent définitivement ce qui a été acté à Vendôme. Les projets de mariages, clauses principales du traité, sont remis en cause. Le mariage d’Alphonse de France avec Isabelle de Lusignan avorta. Le futur Hugues XI, celui-là même qui avait été promis à Isabelle de France, épouse en 1236 Yolande de Dreux, fille du duc de Bretagne Pierre Mauclerc.

Isabelle de France, après avoir refusé la main de Conrad fils de l’empereur Frédéric II, fonda le monastère des clarisses à Longchamp près de Paris et resta célibataire sa vie durant. Le comte Hugues conserva le grand fief d’Aunis jusqu’en 1241, année où Alphonse, frère cadet de Louis IX, est déclaré majeur et reçoit le comté du Poitou en application du testament de leur père Louis VIII. Hugues n’accepte pas de perdre l’autonomie qu’il avait auparavant. Angoumois et de Saintonge, Hugues et Isabelle se liguent contre leur suzerain trop puissant.