Dans les méandres d’une transition politique PDF

Le Pantanal est une écorégion terrestre d’Amérique dans les méandres d’une transition politique PDF Sud appartenant au biome des prairies et savanes inondables. Pantanal vient du portugais pântano, qui signifie marais. Le toponyme s’oppose au Planalto, le Plateau brésilien. Le Pantanal s’étend principalement dans les États brésiliens du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul.


Ce livre-témoignage nous plonge dans les intrigues du pouvoir politique en Afrique. Comment forme-t-on un gouvernement au lendemain d’un coup d’Etat ? Comment s’établissent les rapports de force entre civils et militaires ? Quelles sont les réalités des liens entre bailleurs de fonds et pouvoirs africains ?

Image satellite de la lagune Mandioré. Entouré de crêtes de montagnes et de plaines, il comprend des écorégions diverses : corridors de rivières, forêts galeries, zones humides et lacs pérennes, plaines herbeuses périodiquement inondées, et forêts terrestres. On pense qu’il constitue l’écosystème le plus dense de la planète tant au point de vue végétal qu’animal. Son importance est souvent éclipsée par la popularité de la forêt amazonienne auprès des défenseurs de la nature, mais il constitue une part tout aussi vitale et intéressante de la biosphère. La région est peu accessible et donc peu fréquentée : Corumbá est équipée d’un aéroport desservi par une compagnie brésilienne. Les précipitations moyennes annuelles sont de l’ordre de 1 000 à 1 500 mm. La saison des pluies va de décembre à mai.

Les cycles annuels et pluriannuels des inondations pour les nombreux cours d’eau du bassin du bassin supérieur du rio Paraguay sont parmi les phénomènes écologiques les plus importants pour la région. 1 500 km de la mer et à seulement 150 mètres d’altitude. Durant la saison des pluies, les quantités d’eau ne peuvent s’évacuer et stagnent sur une superficie de près de 200 000 km2. Pantanal, et durent environ 6 mois en territoire brésilien. La dequada L’interaction entre l’eau, le sol et les plantes terrestres durant les inondations, provoque une série de transformations dans les caractéristiques limnologiques des cours d’eau de la région. La décomposition résultante des matières organiques nouvellement submergées, principalement de la végétation terrestre composée d’herbacées, produit des changements de couleur et de qualité de l’eau.

La dequada s’observe fréquemment dans ou autour des lacs, un peu moins souvent dans les rivières. Conjointement à ces changements de qualité, se produit un changement dans la dynamique du flot. Exemple : le cas du lac du Château. Corumbá au Brésil, dans le Baixo Pantanal du Mato Grosso do Sul, en bordure de Bolivie.

Mortalité des poissons Ces changements dans la qualité et la dynamique de l’eau peuvent, selon leur magnitude, engendrer une mortalité massive chez les poissons allant parfois jusqu’à des dizaines de milliers de tonnes — par exemple en juin 1996 dans le lac du Château. Château avait vu une sécheresse prolongée en 1995, et l’inondation de 1996 a été parmi les plus importantes. Les poissons font montre d’un changement de comportement juste avant la dequada. Activités humaines Les industries de pêche professionnelle et de plaisance subissent des conséquences parfois lourdes de cette mortalité des poissons. Pantanal est aujourd’hui privatisé à des fins agricoles. Article détaillé : parc national du Pantanal Matogrossense.