Devenir clair: La Scientologie, Hollywood et la prison de la foi PDF

Church of Scientology building in Los Angeles, Fountain Avenue. Un immeuble de la Scientologie sur Hollywood Blvd à Los Angeles. Sur l’affiche, il est écrit :  » Le jour où nous aurons entièrement confiance les uns en devenir clair: La Scientologie, Hollywood et la prison de la foi PDF autres, il y aura la paix sur Terre. La Scientologie est un ensemble de croyances et de pratiques dont les principes ont été développés aux États-Unis en 1952 par L.


Deux personnages sont au cœur de l’enquête minutieuse que Lawrence Wright a menée pour écrire ce livre fascinant : le très inquiétant mais brillant auteur de science-fiction L. Ron Hubbard, dont l’imagination bouillonnante a accouché d’une nouvelle religion, et son successeur, David Miscavige, un homme rigoureux et déterminé qui eut la lourde tâche de poursuivre son œuvre.
Le lecteur est invité, médusé, à pénétrer au cœur d’une cosmologie délirante et de son langage très particulier. Il découvre la vie rocambolesque et captivante de son fondateur. Il suit le long combat juridique mené par l’administration fiscale américaine contre l’Église et ses richesses phénoménales. Il apprend comment et pourquoi elle courtise les célébrités telles que Tom Cruise ou John Travolta en même temps qu’elle relègue son bas clergé aux travaux forcés en vertu de « contrats » conclus pour des milliards d’années.
Soigneusement documenté et rédigé dans un style limpide et narratif, Devenir Clair permet de pénétrer au cœur d’une des organisations actuelles les plus secrètes. Le livre, finaliste du National Book Award en 2013, a servi de scénario au film documentaire réalisé par Alex Gibney et produit par HBO et diffusé le 11 novembre 2015 sur Canal Plus.

Elle est principalement considérée comme une secte ou comme une religion. De plus, certains pays reconnaissent l’Église de Scientologie comme étant une entreprise commerciale, d’autres comme étant une organisation à but non lucratif ou charitable. Sa classification fait parfois l’objet de contentieux. Plusieurs organisations encadrant l’application de la Scientologie ont été créées, la plus notable étant l’Église de Scientologie. Ses pratiques font l’objet de polémiques et des critiques la condamnent pour utiliser des techniques de lavage de cerveau et d’escroquerie, allant parfois jusqu’à des procès. L’article avait été annoncé depuis plusieurs mois par le rédacteur en chef John W. En parallèle paraissait, le 8 mai 1950, le livre Dianétique : la science moderne de la santé mentale.

La méthode de dianétique connut un succès rapide. En 1952, Hubbard élargit la dianétique en une philosophie laïque qu’il appela  scientologie  et la déclara comme une religion en décembre 1953, date à laquelle la première église de scientologie fut fondée à Camden au New Jersey. Hubbard s’établit à cette époque en Grande-Bretagne et, en 1959, acheta le manoir géorgien de Saint Hill, situé près de la ville d’East Grinstead au Sussex, qui devint alors le siège mondial de la scientologie. La scientologie devint sujet de controverses dans le monde anglophone vers le milieu des années 1960. Dans l’État de Victoria en Australie, après la constitution d’un rapport sur les activités du mouvement, une loi sur les pratiques psychologiques mène à l’interdiction de la scientologie dans cet État en 1965.

La Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et la province de l’Ontario au Canada menèrent également des enquêtes publiques sur les activités de la scientologie. Articles détaillés : Sea Org et Opération Snow White. 1966, Hubbard commença à se désengager de la direction du mouvement. Il démissionna en 1967 du poste de directeur exécutif, et fonda la  Sea Organisation  ou  Sea Org , qui devint le groupe de gestion internationale de la Scientologie. L’office du gardien, chargé de protéger les intérêts de l’Église de Scientologie, fut fondé en 1966. Clearwater en Floride, qui devint le nouveau siège mondial de l’Église de scientologie.

En 1977 éclata aux États-Unis l’ affaire Snow White , révélant une opération montée par l’office du gardien pour purger les dossiers défavorables sur la scientologie et son fondateur L. Onze cadres haut placés de l’Église furent inculpés. Hubbard céda ses droits sur les marques scientologues. De nouveaux rapports étudiant les risques sectaires de divers mouvements furent alors produits, comme le rapport Vivien en France, qui pointait des pressions morales entraînant l’endettement des adeptes de la scientologie. 96 en date du 28 avril 1997 la classe comme faisant partie des mouvements sectaires nuisibles.