La guerre au XXe siècle PDF

Un article de Wikipédia, l’la guerre au XXe siècle PDF libre. Le costume masculin évolue peu dans la première moitié du siècle.


Le xxe siècle est le siècle de la guerre.

Par leur ampleur les deux guerres mondiales, largement étudiées ici, ont durablement marqué la façon d’aborder les conflits suivants.

L’ouvrage est d’abord une étude des différentes formes de conflictualité dans le temps ; il analyse aussi les progrès des armements et l’évolution de la pensée stratégique. Il est, enfin, une réflexion sur les efforts multiples pour tenter de prévenir la guerre et d’assurer la sécurité collective.

Première synthèse du genre sur le sujet, indispensable pour qui s’intéresse aux problèmes géopolitiques et aux relations internationales contem-poraines, ce livre est l’œuvre de deux auteurs aux formations et aux expériences complémentaires.

La première édition de ce livre a reçu le prix de l’Académie des sciences morales et politiques.

SOMMAIRE
1 – Le xxe siècle, siècle de la guerre
2 – Les guerres mondiales : expérience de la « guerre totale »
3 – Le révolution nucléaire
4 – Les guerres « conventionnelles » après 1945
5 – Les guerres de décolonisation
6 – Les conflits de faible intensité
7 – Empêcher la guerre

Auteurs : 
Jean-Louis Dufour, ancien professeur associé à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, est chroniqueur au quotidien marocain L’Économiste et à la radio Atlantic.

Maurice Vaïsse est professeur à l’Institut d’études politiques de Paris.

Public :
Cet ouvrage s’adresse aux étudiants en histoire, aux élèves des classes préparatoires et des instituts d’études politiques.

Le costume féminin subit quant à lui plusieurs évolutions majeures qui seront dues à la guerre, au sport et à l’essor de l’automobile. Article détaillé : la mode en 1900. Les femmes portent d’immenses chapeaux, des boléros à cascade de dentelle, des jupes en corolle et des corsages ornés de perles ou de franges. La tournure devient une robe à traîne qui sera le symbole de la Belle Époque. Belle Époque, c’est aussi la mode des moustaches et des barbes pour les hommes qui se doivent d’avoir un pli parfait, pour ce faire ils dorment avec un ‘fixe-moustache’. Les femmes se doivent d’avoir une silhouette en S grâce à un corset ou une guêpière visant à faire ressortir la poitrine et d’accentuer la cambrure.

Après la Belle Époque, la guerre prend le pas sur la frivolité de la mode, l’industrie textile est mobilisée par l’effort de guerre, la mode ne réapparaît que dans les années 1920. La Première Guerre mondiale paralyse le monde de la mode mais apporte des sous-vêtements plus confortables. C’est le retour de la jupe-culotte ou jupe-pantalon sous une autre forme que celle lancée par l’essor de la bicyclette, la culotte ressemble plus à un large pantalon de satin et descend désormais en bas des jambes avec une jupe drapée par-dessus. Le corset dit ligne normale fait son apparition. En 1914, les perruques de couleurs sont de mise avec une tenue de soirée. L’avènement du complet révolutionne la mode masculine. Grâce aux grands paquebots qui relient l’Europe et les États-Unis, les deux continents s’influencent en termes de mode.

Le sport et l’automobile influencent de plus en plus les vêtements. Robe de jour créée par les soeurs Callot, vers 1924 : conformément à la mode de l’époque, la silhouette est droite, la poitrine n’est pas soulignée. En été, les bras et le cou sont découverts ainsi que les jambes jusqu’au-dessous du genou. Les costumes de bains prennent l’allure de véritable maillots de bain même s’ils restent encore très couvrants sur les cuisses ou les épaules. C’est l’apparition de la coiffure dite garçonne et du chapeau dit cloche. Pour les coiffures, c’est l’avènement de la Mise-en-pli qui restera en vogue aussi dans les années 1930.

L’allure sportive est de mise, le complet se porte avec des motifs à carreaux, le pantalon de golf est très tendance. Peu d’évolution, la veste est devenu veston et le chapeau se porte mou. La tenue de soirée reste le smoking. L’essor de l’automobile ayant aussi apporté quelques éléments à la tenue : cache-poussière, casquette, lunettes et gants de cuir. Le sport fait évoluer les vêtements et la mode.

La robe longue refait son apparition sous forme de robe de soirée, mais le tailleur reste de mise en tenue de ville. En été 1933, le short apparaît massivement sur les plages parfois assorti avec un dos nu. Le manteau se porte court, bordé de fourrure et porté avec une toque assortie ou en cape. Le chapeau est un béret ou un feutre.

Le corsage est sanglé dans la ceinture. La jupe remonte progressivement au-dessus du genou pour être alors qualifiée de très courte. C’est en été 1939 que le pantalon s’impose dans la mode féminine avec une coupe large et des revers. Le maillot de bain une pièce et son bonnet deviennent un véritable vêtement à nager. Article détaillé : La mode sous l’occupation. La guerre paralyse de nouveau l’industrie du textile, les matières premières sont rares et chères.