Le vent soufflait devant ma porte PDF

Cela vient du fait que le souffle d’air, en vous séchant, accélère le phénomène d’évaporation des gouttes d’eau qui vous couvrent. Or, pour que l’le vent soufflait devant ma porte PDF puisse s’évaporer, elle a besoin de calories. Et où les prend-elle, ces calories ? Là où elles se trouvent, donc sur votre peau, bien sûr !


D’où la sensation de froid que vous éprouvez alors. En effet, quoi de plus simple que de mouiller son doigt dans sa bouche et de l’exposer à l’air, dressé comme un i, pour confirmer la provenance du vent, direction indiquée par la zone du doigt qui refroidit. Reste que cette méthode manque nettement de précision : elle indique une direction approximative, mais à de nombreux degrés près seulement. C’est de cette notable imprécision qu’au XIXe siècle est née l’idée de faire ou de mesurer quelque chose « au doigt mouillé », c’est-à-dire de manière aussi juste et précise qu’au pifomètre ou à vue de nez. Histoire de ne pas se mettre le doigt dans l’œil, il ne faut pas confondre ce doigt-là avec le jeu « au doigt mouillé », jeu d’enfants du XVIIe siècle, où l’un mouille discrètement un de ses doigts et l’autre doit deviner lequel a été mouillé. De ce jeu a découlé le « tirage au doigt mouillé », encore très pratiqué au XIXe siècle, un tirage au sort équivalent à pile ou face ou à la courte paille.

Qui, ici, n’est ni une route à deux voies, ni une excroissance spécifiquement masculine plus ou moins grande selon l’humeur. Cette traduction sera définitivement supprimé et ne peut pas être récupéré. Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même.

S’agit-il d’un con serre tôt en rut majeur pour un doigt ? Cependant, cette expression nous vient bien de la marine. Ce serait un peu dégueulasse si les joueurs au golf utilisaient la méthode au doigt mouillé, les jours de vent il leur arriverait de mouiller le doigt au moins 36 fois. Et évidemment ils n’ont jamais pensé à un petit bâton avec un morceau de tissu attaché au sommet. Ou ils y ont pensé mais ont trouvé ça trop simple. Non, la méthode traditionnelle chez les golfeurs, c’est de jeter en l’air ou des morceaux de feuilles, ou des brins d’herbe, ou une poignée de terre.

Et les marins cap-horniers, comment font-ils ? L’unité du pifomètre c’est le viron parce qu’on compte « environ ». Et le mec qui venait en face , il m’a collé un bourre pif ! Elle est vraiment nulle ta méthode. Si je comprends bien, pour évaluer les dimensions d’un quelconque objet, il faut avoir « le compas dans l’oeil » pour ne pas « se mettre le doigt dans l’oeil » en donnant la bonne réponse. Et pour évaluer le sens du vent, on peut aussi prendre une brindille de paille et la jeter en l’air, mais il ne faut pas qu’elle retombe dans l’oeil du voisin, sinon on aura une poutre dans le nôtre. Admirez cette Formule 1 de 1951 : cette page.