Les chômeurs de Moulinex PDF

Jean Mantelet les chômeurs de Moulinex PDF le nom  Le moulin-légumes . En 1957 la société prend le nom de  Moulinex .


« La fermeture de Moulinex ? On n’y croyait pas ! », « Ç’a été comme un coup de massue »… À l’automne 2001, ce sont des milliers de destins d’hommes et de femmes qui se sont trouvés engloutis avec la faillite de la célèbre entreprise française d’électroménager installée depuis les années 1930 en Basse-Normandie. Pour toute une région, l’annonce de la disparition de Moulinex a représenté un drame économique et social d’une vaste ampleur.
À partir d’une enquête historique et sociologique menée pendant trois années après la fermeture des derniers sites industriels de Moulinex, cet ouvrage nous livre une analyse des effets du licenciement appuyée sur les témoignages des anciens salariés rencontrés dans les cellules de reclassement, lors des réunions syndicales ou à leur domicile. Le chômage est ici appréhendé comme une rupture sociale totale. Il s’agit de voir en quoi et dans quelle proportion la disparition du lien professionnel rejaillit sur les autres liens qui unissent l’individu à ses différentes sphères d’intégration personnelle, économique, sociale et citoyenne.
Il est démontré également que, dans la course à l’emploi, tous les salariés licenciés ne partent pas avec les mêmes chances, en raison de leur âge, de leur qualification, de leur lieu d’habitation… De fortes disparités existent entre les candidats à l’embauche et certaines prennent naissance dans l’expérience professionnelle passée. Dans le sillage de la célèbre étude menée par Paul Lazarsfeld et son équipe à Marienthal (Autriche) dans les années 1930, cet ouvrage propose une étude approfondie des effets sociaux de la perte d’emploi en même temps que des lignes de réflexion destinées à mieux aborder les questions du reclassement et de la réinsertion professionnelle des travailleurs licenciés.

Le succès grandissant de l’entreprise repose sur des produits de qualité, où le design tient un rôle important, à usage facile et à des prix inférieurs au marché. Avec son slogan  Moulinex libère la femme , la marque accompagne à travers l’équipement ménager, l’émergence de la société de consommation des Trente Glorieuses. Au début des années 1980 Moulinex est le fabricant no 1 du petit électroménager en France. La production journalière atteint 180 000 appareils pour un effectif de 10 700 salariés répartis dans douze usines. En 1991, Moulinex rachète la société Krups pour 97 548 000 d’euros et dont la restructuration sociale coûtera 79 812 000 en plus.

Cette acquisition ruineuse d’une société très mal en point accentuera encore l’étranglement financier de Moulinex. En janvier 1994, Moulinex s’est endettée en rachetant Krups et est au bord du dépôt de bilan. Il apporte un milliard de francs. Il se donne trois ans pour rétablir les finances de l’entreprise mais n’y parvint pas.

En juin 1996, annonce du plan social qui prévoit la suppression de 2600 emplois supprimés dont 2100 en France. En mars 2000, le groupe italien El. Fi SpA est un groupe financier familial italien dirigé par les frères Nocivelli qui possède de nombreuses marques dont Brandt, Vedette et De Dietrich. Le 22 décembre 2000, le groupe Moulinex-Brandt est créé : après de nombreuses et longues discussions les actionnaires de Moulinex approuvent la fusion avec Brandt via El. Moulinex se place comme la branche petit électroménager du groupe tandis que Brandt se place comme la branche gros électroménager.