Louis I, II, III… XIV… : L’étonnante histoire de la numérotation des rois de France PDF

Louis en 876, Charles, roi louis I, II, III… XIV… : L’étonnante histoire de la numérotation des rois de France PDF’Alémanie, commande l’Alsace, la Souabe, la Rhétie et quelques contrées limitrophes englobées dans l’Alémanie. Charles s’empresse de récupérer l’Italie aux dépens de son frère Carloman. Son autre frère, instigateur de la stratégie, Louis le Jeune, saisit dans le même temps la Bavière à Carloman. Carloman, les fils de Louis le Bègue, Charles le Gros et les représentants de Louis le Jeune.


Qui a numéroté les rois de France ? Malgré les apparences, la question est tout à fait sérieuse, et il est étonnant qu’elle n’ait pas été posée auparavant. Il ne faut pas croire en effet que les numéros soient apparus dès qu’un roi a porté le même nom qu’un de ses prédécesseurs. En réalité, pendant des siècles, les rois ont été nommés sans le numéro que nous leur connaissons. Saint Louis était ainsi pour ses contemporains le roi Louis et non pas Louis IX. Pourtant Louis XIV était connu de son vivant comme Louis XIV. Que s’est-il passé entre-temps ? Qui est à l’origine de cette numérotation ? Et puisqu’il a bien fallu alors numéroter rétroactivement les rois des siècles passés, sur la base de quelles connaissances et selon quels critères l’a-t-on fait ? Ces questions n’ont pas de réponse simple, et la manière dont cette nomenclature s’est organisée est encore mal connue. Les numéros finalement adoptés par l’Histoire officielle ne correspondent pas toujours à la réalité des règnes telle que nous pouvons la reconstituer et c’est pourquoi on trouve dans nos généalogies des rois sans numéro. C’est en s’intéressant à l’un d’entre eux – Charles le Gros – que Michel-André Lévy a constaté que la numérotation des rois de France était une question encore non résolue. Il s’est alors lancé dans une véritable enquête pour reconstituer sa mise en place. Il rend compte de ses investigations d’une manière alerte et nous fait parcourir l’Histoire de France avec un regard spécifique sur la manière dont elle a été écrite. En effet, ce qui semble être un simple point de nomenclature dissimule des enjeux politiques et historiques majeurs. La numérotation des rois se révèle un objet de réflexion étonnamment enrichissant.

Au terme de cette rencontre, les congressistes joignent les gestes à la parole, en écrasant ensemble les troupes d’Hugues, commandées par son beau-frère Thiébaut. Godefrid enrichi, installé sur la Meuse à Elsloo. Germanique, à récupérer le patrimoine régalien de la famille, mais il se révèle impuissant à le défendre et le protéger. L’annonce de la mort du roi guerrier, Louis le Jeune, attire des bandes normandes par la Meuse, le Rhin et la Moselle. Remich, et Wala périt au cours du combat.