Luis Mariano, les mélodies du bonheur PDF

Juliette Wermetz, qui fut la partenaire d’Enrico Caruso à la Scala de Milan. Sa voix légère et déjà très assurée lui vaut le surnom de  rossignol cherbourgeois . C’est luis Mariano, les mélodies du bonheur PDF une vedette locale très appréciée du public.


Luis Mariano a vu le jour le 13 août 1914 à Irun, en Espagne. Jusqu’à son dernier jour, il a gardé la nationalité espagnole. Ses parents républicains vinrent s’installer en France – de l’autre côté des montagnes – lorsque Franco prit le pouvoir. Doté d’une voix sublime, d’un timbre exceptionnel de ténor, enrôlé dans une chorale basque, Mariano démarra dans l’opéra avant de devenir un chanteur de bel canto adulé des femmes qu’il rendait folles, pâmées à l’écoute de ses refrains orchestrés sur des musiques de Francis Lopez, basque comme lui.  Luis suscitait tant de désirs qu’une note de service, affichée dans les coulisses du Châtelet, interdisait à ses partenaires de lui toucher les fesses. Avec son physique brillantiné, sa taille mince, ses costumes colorés à pompons, Mariano a connu une gloire sans pareille en racontant une époque bénie des dieux. Révélé au public par La Belle de Cadix, première des opérettes dont il fit un triomphe à Noël 1945, il dut son succès aux temps qu’il traversa. La France souffrait alors dans les lendemains de guerre avec tickets de rationnements et les chantiers de reconstruction. Dans un univers dévasté et un monde en crise, sa voix résonnait comme un miracle. Mariano chantait des fééries enchantées, des royaumes imaginaires, des carnavals colorés et des rêveries parfumées. Avec ses chansons douces et folles, de Mexico à C’est la féria en passant par Maria Luisa et L’Amour est un bouquet de violettes, des générations entières ont appris l’art d’aimer, de jouer et de jouir du temps qui passe. Conservée vive par son compagnon Patxi sa flamme est encore et toujours célébrée.  Cet album, richement illustré grâce aux archives familiales inédites, est le reflet d’une certaine manière de vivre, de l’esprit festif des grandes heures de l’opérette.

Après des études musicales classiques, Mathé Altéry débute comme choriste en 1950 au Théâtre du Châtelet à Paris, dans l’opérette Annie du Far-West. Elle est remarquée lors d’un concours de chanson organisé à Deauville en 1953. En 1956, à Lugano, elle participe au premier Concours Eurovision de la chanson où elle co-représente la France avec la chanteuse Dany Dauberson. Raymond Legrand lui fait enregistrer son premier disque,  Les Belles de nuit , tiré du film du même nom de René Clair. Dans les années 1960, Mathé Altéry devient la voix française de plusieurs comédies musicales. La vague du yé-yé la relègue au second plan.

Elle effectue alors de nombreuses tournées à l’étranger, notamment au Canada, en Afrique du Sud et en Scandinavie, où sa voix cristalline continue de séduire un large public. Elle enregistre en 1965 un disque de duos célèbres avec Lucien Lupi. En 1970, elle crée à Paris l’opérette Bon week-end Conchita de Roland Arday. En 1988, elle crée Rêves de Vienne avec Francis Lopez au Théâtre de l’Eldorado. Ce seront ses adieux à la scène : elle joue à guichets fermés pendant près d’un an. Dans les années 1990 et 2000, on la voit fréquemment à la télévision lors d’émissions de variétés telles que La Chance aux chansons et Chanter la vie, sur France 2.

13 valses : Mathé Altéry, Mario Altéry, Colette Hérent, Jacques Pruvost, Pierre Germain. 13 valses de la Belle Époque : Frou-frou – Fascination – Oh ! Griserie – Rose-Mousse – Tu ne sauras jamais – Ah ! Disque 1 : Les Belles de nuit – Frou-frou – Fascination – Quand l’amour meurt – Ah ! Voir les paroles de la chanson sur le site Eurosong. Annonces de la Seine, édition du 3 juillet 2014 : Mort de Maître Bernard Baqué de Sariac, avocat honoraire au barreau de Paris, ancien délégué général du bâtonnier. Avis de décès de Bernard de Sariac, 27 juin 2014.

Avis de décès de Maître Bernard de Sariac, registre des décès de la commune de Neuilly-sur-Seine. Décret du 31 décembre 2006 portant promotion et nomination. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 octobre 2018 à 08:26. Il accède à la célébrité en 1945 grâce à La Belle de Cadix, opérette de Francis Lopez ou encore Le Chanteur de Mexico. Il devient alors, à la scène comme au grand écran, le  prince de l’opérette .