Profession : Révolutionnaire PDF

Michelangelo Antonioni, réalisateur et coscénariste du film. Il raconte une quête de liberté à travers un changement d’identité : un journaliste se fait passer pour mort et prend l’identité profession : Révolutionnaire PDF son voisin de chambre, pour se lancer dans l’aventure de la liberté. Mais, vite poursuivi par son ancienne vie, il va s’apercevoir que sa nouvelle identité ne lui convient peut-être pas.


L’itinéraire personnel et la trajectoire politique de Boris Fraenkel s’inscrivent de façon presque exemplaire dans l’histoire du 20e siècle. Il permet de comprendre ce siècle d’espoir qui tourna à la tragédie, sans sombrer dans les équations simplistes.

Le film commence dans le désert, quelque part en Afrique. Afrique, dans un hôtel perdu du désert, il découvre son voisin de chambre, un certain Robertson, mort sur son lit. Locke décide de prendre son identité et d’aller aux rendez-vous prévus dans l’agenda de son nouveau personnage. Il se rend vite compte qu’il a pris l’identité d’un vendeur d’armes.

Séparé de sa femme, Locke est un voyeur professionnel qui accomplit l’acte ultime du voyeurisme : devenir l’autre, entrer dans les détails intimes d’une vie de substitution. David Locke cherche à faire l’interview d’un groupe révolutionnaire quelque part en Afrique. Un peu perdu, personne ne semble parler ni anglais ni français, les deux seules langues qu’il maîtrise. De retour à son hôtel, David Locke trouve Robertson, son voisin de chambre, mort d’une crise cardiaque sur son lit. Dans un flash-back les deux hommes ont eu de longues conversations, évoquant leurs voyages et leurs vies.

Robertson semble être une personne libre, qui change de direction et de pays selon son envie. Londres, de nombreux hommages télévisés saluent la carrière de David Locke. Sa femme, Rachel Locke, apparemment peu affligée par la mort de son mari, décide pourtant, avec son ami le producteur de télévision Martin Knight, de partir à la recherche de Robertson, qui, pensent-ils, est la dernière personne à avoir vu David Locke en vie. David Locke, pendant ce temps, sous sa nouvelle identité, se rend à Munich, là où Robertson lui avait dit qu’il devait se rendre et retire une pochette à la consigne de l’aéroport. Cette pochette contient des papiers qui lui prouvent que le véritable Robertson était un marchand d’armes.