Syrie d’aujourd’hui PDF

Proche-Orient situé sur la côte orientale de la mer Méditerranée : le bassin du Levant. Syrie d’aujourd’hui PDF l’Empire ottoman, cette région fut un temps regroupée, comprenant les États actuels de la Syrie, d’Israël, du Liban, de la Jordanie et de la Palestine.


De février 1958 à fin septembre 1961, l’Égypte et la Syrie s’unissent brièvement dans la République arabe unie, jusqu’au coup d’État du général Haydar al-Kouzbari. En 1970, après une série de dictatures militaires instables, Hafez el-Assad, alors ministre de la Défense, prend le pouvoir par un nouveau coup d’État. L’origine du nom  Syrie  n’est pas certaine. Il pourrait venir du grec ancien et désignerait à l’origine la terre d’Aram, mais Hérodote y voyait plutôt une forme abrégée d’Assyrie, tandis que les historiens modernes le font remonter à divers toponymes locaux. Il apparaît pour la première fois en grec et n’a pas d’antécédents identifiables, ni dans la forme ni pour le contenu, dans les textes pré-hellénistiques.

En 1865, il devient le nom officiel d’une province, celle du vilayet de Damas. Articles détaillés : Histoire de la Syrie et Syrie sous l’Empire ottoman. Cet empire remontant de 2500 à 2 400 ans av. Ebla l’une des langues sémitiques les plus anciennes avec l’akkadien. La Syrie est un pays significatif dans l’histoire du christianisme.

Damas a été fondée au IIIe millénaire av. Après l’arrivée des conquérants musulmans, Damas est devenue la capitale de l’Empire omeyyade, et a atteint un prestige et une puissance encore inégalés dans l’histoire syrienne. Article détaillé : Mandat français sur la Syrie et le Liban. Le pays se libéra de l’occupation ottomane après la Révolte arabe, les forces arabes entrèrent à Damas en 1918. Un royaume arabe syrien indépendant fut alors créé. En effet, l’indépendance du royaume cessera après l’occupation du pays par les forces françaises en 1920. Après la bataille de Khan Mayssaloun en juillet 1920, la colonne du général Goybet entra à Damas.

La France et le Royaume-Uni, qui se disaient alliés des forces arabes de Fayçal, s’étaient mis d’accord pour se partager le Proche-Orient. Après l’accord Sykes-Picot, les Français et les Britanniques se répartissent administrativement les territoires de l’Empire ottoman déchu, créant artificiellement des pays distincts. C’est en septembre 1920 qu’est créé l’État du Grand Liban, appuyé sur les chrétiens maronites. La création d’un État côtier des Alaouites autour de Lattaquié et d’un État d’Alexandrette achève d’enclaver la Syrie. De plus, celle-ci est divisée entre un État de Damas et un État d’Alep, les Français jouant de la rivalité historique des deux villes. La naissance du Liban est vécue comme un échec par les Syriens.