Technologies du stockage d’énergie PDF

Unités du SI et Technologies du stockage d’énergie PDF, sauf indication contraire. Le graphène est un matériau bidimensionnel cristallin, forme allotropique du carbone dont l’empilement constitue le graphite.


Théorisé dès 1947 par Philip R. Animation expliquant la courbe obtenue par l’équipe de A. Geim montrant les propriétés électriques du graphène dopé. Le graphène a pu être extrait pour la première fois en 2004 par l’équipe d’Andre Geim à l’université de Manchester en Angleterre. Plusieurs techniques ayant pour but de rendre le graphène exploitable ont vu le jour ces dernières années. Parmi ces programmes, on peut citer une première tentative de Ningbo Moxi Co. Le principe consiste à arracher une très fine couche de graphite du cristal à l’aide d’un ruban adhésif, puis de renouveler l’opération une dizaine de fois sur les échantillons ainsi produits afin que ces derniers soient les plus fins possibles.

Cette méthode permet à ce jour d’obtenir les plus grands cristallites de graphène, d’un diamètre allant jusqu’à vingt micromètres. Il s’agit de synthétiser du graphène à partir de carbure de silicium. C afin que les atomes de silicium des couches externes s’en évaporent. Après un temps bien déterminé, les atomes de carbone restants se réorganisent en fines couches de graphène. Cette technique produit en général quelques couches de graphène. On lit parfois que la production d’un mètre carré de graphène reviendrait à 600 milliards d’euros.

Il s’agit d’un calcul qui avait été fait il y a quelques années en tenant compte du fait qu’un très petit nombre de groupes étaient capables d’en produire, en très petite quantité, de l’ordre du millimètre carré. Les récentes publications scientifiques sur ce matériau suggèrent de nombreuses applications possibles. Graphène, structure de bande en cônes de Dirac, effet d’une grille sur le dopage. Sa structure de bande électronique en fait un semi-conducteur de gap nul. Grâce encore à ses propriétés de cristal bidimensionnel et à une capacité récemment découverte d’auto-refroidissement très rapide, un transistor de graphène ne s’échauffe que très peu. K cette bicouche devient au contraire supraconductrice c.