Yoko Tsuno, tome 6 : Les 3 soleils de Vinéa PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie yoko Tsuno, tome 6 : Les 3 soleils de Vinéa PDF. Yoko Tsuno est le personnage éponyme de la série de bande dessinée créée en 1969 par Roger Leloup.


Les Vinéens sont sur le point de regagner leur planète d’origine. Yoko décide de les y accompagner. Mais multiples et secrets sont les pièges de l’espace. Parvenus à leur objectif, nos voyageurs imprudents découvrent les restes d' »une architecture fabuleuse, d’étranges édifices générateurs de microclimats et une civilisation soumise au joug d’un Guide Suprême qui vit, inaccessible, au plus profond d’une gigantesque tour.Yoko s’introduit dans cette tour qui n’abrite que des robots parfaits, asservis aux mémoires des huit grands savants de l’ancienne Vinéa, eux-mêmes obéissant aux ordres d’un cerveau humain en léthargie.

Seiki Tsuno, est géophysicien et sa mère, Masako Ishida, femme au foyer. Après des études d’ingénieur en électronique, elle émigre en Europe pour travailler dans la recherche. C’est alors qu’elle rencontre Vic Vidéo et Pol Pitron, qui lui proposeront de se joindre à eux en tant qu’ingénieur du son pour des reportages. C’est le début de nombreuses aventures et d’une longue amitié.

Très sentimentale, l’auteur affiche plus explicitement ses sentiments à partir du 7e album. Elle pratique les arts martiaux : aïkido, karaté, judo, kyudo et pratique aussi la natation, la voile et la plongée. En tant qu’ingénieur en électronique, Yoko possède de nombreuses connaissances technologiques qui permettent de fournir quelques explications scientifiques aux lecteurs. L’auteur de Yoko Tsuno note :  Lorsque j’ai commencé Yoko, on ne la connaissait pas, on n’avait pas encore cette confiance en elle. Ce sont les lecteurs qui m’ont porté à aller au-delà de la simple aventure visuelle et de laisser plus transparaître le côté mental de Yoko.

Je lui ai ainsi donné graduellement ce côté oriental qui dévoile la pensée par des métaphores. Elle est très occidentalisée, mais elle est tout de même venue avec son kimono et le revêt avec plaisir. Roger Leloup fera de son héroïne une Japonaise car c’était pour lui le pays asiatique le plus neutre politiquement. Par la suite, il la dotera d’une grand-mère chinoise pour éviter toute  récupération nationaliste .